Pourquoi a t-on de l'acné hormonale ?

Pourquoi a t-on de l'acné hormonale ?

Les adultes aussi subissent de l'acné hormonale ! L’équipe d'Holite décrypte cette affection cutanée pour vous aider à la traiter.

 

Qui est touché par l’acné hormonale ?

L'acné ne touche pas seulement les jeunes adolescents en pleine puberté, mais aussi les adultes de tout âge. Environ 40 à 50 % de la population adulte âgée de 20 à 40 ans ont une forme d'acné sur le corps.

 

Si l'acné hormonale peut toucher tous les sexes à l'âge adulte, elle affecte généralement plus les femmes que les hommes. Des études ont montré qu'environ 50 % de la population féminine âgée de 20 à 29 ans souffre d'acné, et que 25 % des femmes âgées de 40 à 49 ans en souffrent également. Pourquoi les femmes souffrent-elles davantage d'acné hormonale que les hommes ?

 

Les femmes ont tendance à subir davantage de fluctuations hormonales que les hommes en raison de la puberté, des cycles menstruels, de la grossesse et de la ménopause. Si vous souffrez d'acné hormonale, consultez cet article pour savoir ce que c'est et pourquoi cela se produit.

 

Quelles sont les causes de l'acné hormonale ?

L'acné hormonale est une acné qui survient lorsque le taux d'hormones d'une personne fluctue. Les fluctuations d'œstrogène, de progestérone et de testostérone peuvent provoquer l'apparition de boutons. En général, ces fluctuations se produisent surtout pendant les cycles menstruels, la grossesse et la ménopause.

 

Pendant ces périodes d'augmentation des hormones, le corps produit davantage de sébum, une substance huileuse et cireuse. Cela entraîne alors une inflammation, des changements dans l'activité des cellules de la peau et la colonisation de bactéries dans les follicules pileux. Avec cette combinaison, l'acné commence à apparaître. Les médicaments, les antibiotiques, les aliments spécifiques, la dépression, l'anxiété, le stress et d'autres éléments mentalement déclencheurs peuvent également provoquer une acné hormonale.

 

Comment reconnaître l’acné hormonale ?

Les boutons blancs, points noirs, papules, pustules, kystes et nodules sont tous des symptômes courants de l'acné hormonale. Normalement, les boutons blancs et les points noirs ne provoquent pas de douleur, d'inflammation ou de gonflement, mais si c'est le cas, ils se transforment très probablement en kystes et en pustules. Si vous ne savez pas ce qu'est un kyste, il se forme sous la peau. Il est généralement sensible ou douloureux au toucher. L'acné enflammée peut provoquer des rougeurs, des gonflements, des douleurs et des douleurs.

 

L'acné hormonale peut apparaître n'importe où sur votre corps, mais les endroits typiques dépendent de votre âge et de votre état de santé. Les adolescents ont tendance à avoir ces lésions sur la zone T (front, nez et menton). Les adultes de 20 ans ou plus ont des éruptions, généralement sur les parties inférieures de leur visage comme la mâchoire, le menton et le bas des joues. Toutefois, l'acné hormonale peut également apparaître sur le cou, le dos, les épaules et la poitrine.

 

Comment savoir si on a de l'acné hormonal ?

 

Il existe plusieurs signes indiquant que vos boutons sont liés aux hormones. Selon les dermatologues, voici quelques signes d'acné hormonale :

 

1. Vous avez définitivement dépassé l'âge de l'adolescence.

Bien que nous aimerions laisser l'acné derrière nous (en même temps que nos appareils dentaires et nos posters de boys band) une fois que nous atteignons la vingtaine, la réalité est que les poussées d'acné sont possibles à tout moment. L'acné hormonale est le type d'acné le plus susceptible d'attaquer la vingtaine, car c'est à cette époque que les personnes ayant un vagin ont tendance à être le plus actives sur le plan hormonal. Elles sont donc plus sujettes aux fluctuations hormonales intenses de la grossesse, de l'accouchement et de l'allaitement.

 

Mais l'âge ne suffit pas à déterminer si vous aurez des éruptions ou non. La génétique peut dicter le moment où les éruptions hormonales commencent et s'arrêtent.

 

2. Votre acné apparaît autour de votre menton et de votre mâchoire.

L'un des signes révélateurs d'une poussée hormonale est sa localisation sur le visage. Si vous remarquez de l'acné kystique enflammée sur votre menton ou votre mâchoire - ou n'importe où autour du bas du visage, en fait - vous pouvez parier qu'il s'agit probablement d'acné hormonale. Les dermatologues ne savent pas exactement pourquoi cette forme d'acné est si courante, surtout chez les femmes, mais il est probable que cela se résume à une production excessive de sébum qui obstrue vos pores.

 

3. Vos éruptions se produisent à peu près au même moment chaque mois.

Les éruptions hormonales ont également tendance à apparaître au même endroit chaque mois. C'est généralement le résultat d'un pore particulier dont la taille a été agrandie par un bouton précédent. Cependant, il se peut que l'ouverture même du pore retienne naturellement le sébum. Cela peut varier d'une personne à l'autre et d'un pore à l'autre.

 

4. Vous êtes vraiment, vraiment stressée.

Le cortisol, l'hormone du stress, peut également affecter toutes vos autres hormones, les rendant toutes déréglées. Les femmes qui sont sujettes aux fluctuations hormonales mensuelles, qui sont assez fortes, et qui ont des périodes de stress aigu, mettent en place une "tempête parfaite" pour  une poussée d'acné hormonale.

 

5. Vous avez affaire à des kystes profonds et douloureux au lieu de simples points noirs et blancs.

Ces taches brunâtres de surface qui produisent généralement plus de saletés que prévu (bonjour les points noirs) et ces petits boutons blancs de bactéries coincés dans vos pores (bonjour les boutons blancs) ne font pas partie de la même catégorie que l'acné hormonale, qui peut prendre la forme de kystes douloureux. Ces bosses sont généralement sensibles au toucher car elles ont accumulé du sébum pendant plusieurs jours ou semaines, ce qui provoque ensuite une réaction inflammatoire.

Elles ont tendance à réapparaître au même endroit à plusieurs reprises, devenant subaiguës ou chroniques. Parce qu'elles ont une composante inflammatoire, elles nécessitent une approche plus clinique du traitement qui part de l'intérieur vers l'extérieur plutôt que de les traiter uniquement par voie topique.

 

Quand disparaît l'acné hormonale ?

Si vous souffrez actuellement d'acné hormonale, sachez ceci : Vous n'êtes pas condamnée à vivre avec elle pour toujours. Toutes les formes d'acné, y compris l'acné hormonale, peuvent s'améliorer avec le temps, à mesure que votre organisme s'adapte aux changements hormonaux ou physiologiques. Cependant, dans de nombreux cas, il s'agit d'un problème chronique dont il sera difficile de se débarrasser sans un traitement personnalisé.

 

Comment ne plus avoir d'acné hormonale ?

Avant de vous laisser abattre par la nature délicate de l'acné hormonale, rappelez-vous que c'est un problème épineux, mais parfaitement normal. Si normale, en fait, qu'il existe de nombreuses méthodes pour la traiter.

 

La plupart des personnes souffrant d'acné hormonale ont essayé sans succès des traitements en vente libre. S'ils ne fonctionnent pas pour vous, vous devrez peut-être demander l'aide d'un dermatologue, qui pourra vous prescrire des traitements contre l'acné hormonale. En général, il est bon de consulter votre dermatologue si vous avez des boutons profonds ou kystiques, car ils pourraient être le signe de quelque chose de plus grave, comme un problème de thyroïde ou des niveaux d'hormones anormaux.

 

Voici quelques traitements efficaces :

 

Nettoyants en vente libre

La pyramide du traitement de l'acné hormonale commence par de bons nettoyants en vente libre. Lorsque vous choisissez le vôtre, recherchez des acides alpha7 ou bêta-hydroxy, comme les acides glycolique, lactique ou salicylique8. Lorsque vous vous lavez le visage, chacun de ces ingrédients aide à exfolier la peau en débouchant les pores à des degrés divers. Trouver le type de produit qui vous convient le mieux peut nécessiter une expérimentation minutieuse.

 

Rétinoïdes topiques

Chez les patients acnéiques de tout âge, la plupart des dermatologues considèrent les rétinoïdes topiques comme la première étape du traitement de l'acné légère à modérée, surtout lorsqu'elle est d'origine hormonale. Les rétinoïdes aident votre peau à se débarrasser des cellules mortes à un rythme plus normal, de sorte que ces dernières ne se lient pas entre elles et n'obstruent pas vos pores. Ils sont la voie privilégiée pour un traitement à long terme en raison de la limitation des effets secondaires graves et sont connus pour prévenir l'apparition de nouvelles acnés à long terme.

Notre sérum peau nette contient du retinol ( Vit A ) dans son complexe breveté CYTOBIOL.

 

Contraception

Si vous avez déjà pris une contraception et que vous l'avez ensuite arrêtée, vous avez probablement remarqué que votre peau était en mode de panique totale. Mais avant de maudire votre peau sensible, sachez que ce type de réaction est tout à fait normal, car les contraceptifs oraux sont une forme de thérapie hormonale qui peut faire un excellent travail pour éliminer l'acné chez les femmes.

 

Compléments alimentaires 

Vous pouvez utiliser des compléments alimentaires ayant une action detoxifiante comme le desmodium ou purifiante comme le zinc afin de prévenir l’acne hormonal et d’éviter l’inflammation.

Notre complément alimentaire liquide peau nette est la solution parfaite pour traiter votre acné hormonal de l’intérieur.

Une combinaison du action externe et interne ( In&Out ) offre des résultats visibles rapidement.

Livraison gratuite

Dès 80€ d'achats en France métropolitaine